The Consortium Response

 

Une publication d'une circulation de 170,000 E-mail

31 octobre 2008

 

Aux victimes d'ouragan en Haïti

une distribution massive de $1.3 millions de nourritures, de médicaments, de services, de supports, et de l'aide humanitaire.  

  

 

"Une Mission D'amour et de Patriotisme"

Une note de remerciement adressée à la communauté Haïtienne de la Diaspora, à nos membres dévoués, à nos amis, à nos associés, et aussi à nos donateurs et supporteurs nationaux et internationaux.


Enock N. Gustave, Chairman

Home  /  Introduction

 

 31 octobre 2008

 

A nos membres, amis, supporteurs et visiteurs,

 

Un message a partager!

 

 

De: Parnell Gerard Duverger,President

Centre Louverture pour la Libert? et le D?veloppement

 

 

Les Présidentielles Américaines: 

Les Haïtiens Devraient-Ils S’y Intéresser ?

Dans quelques jours, le 4 novembre prochain, le peuple Américain ira aux urnes pour élire un nouveau Président.  Au moment d’écrire ces lignes, environ 18 millions de personnes ont déjà voté, après avoir attendu 3 à 4 heures en moyenne dans de longues lignes, dans les 34 états qui offrent l’opportunité de voter plus tôt que le jour même des élections.  En plus, des centaines de milliers de personnes ont également déjà remplies les formalités du vote, en déposant leurs bulletins à la poste.  Cette tendance restera très forte jusqu’au jour des élections, lorsqu’un nombre record de participants, selon toutes prévisions, causera de longues lignes et de longues heures d’attente pour accéder aux urnes.

En réalité, il s’agit là d’élections historiques qui conduiront une femme ou un Africain-Américain à la Maison Blanche pour la première fois, à un moment où l’Amérique fait face à des pressions domeestiques énormes visant à rapatrier les troupes des théatres de guerre de l’Irak et de l’Afghanistan, ainsi qu’à des exigences populaires croissantes pour des réformes économiques devant mieux répartir les fruits du capitalisme, selon les attentes de la classe moyenne.  Pour les Américains, les enjeux sont grands.  Qu’en est-il pour les Haïtiens ?

 De grands enjeux

En plus des problèmes complexes liés à leur séurité interne, et leurs coûts énormes dans l’environnement post 11/9, incluant l’impopulaire guerre en Irak qui coûte $ 10 milliards de dollars par semaine, une gigantesque dette publique de $ 10 trillions, alimentés par des déficits annuels d’environ $ 500 milliards, un PIB dont le déclin continuel se poursuit avec une récente contraction de 0.3 %, ce qui semble confirmer les craintes d’une nouvelle récession sévère et prolongée, un taux de chômage de 6 %, son niveau le plus élevé depuis 2004, un marché immobilier qui poursuit sa chute, un marché du crédit sévèrement gelé, en dépit des politiques monétaires correctrices de la Banque Centrale, et l’intervention la plus massive de l’Etat depuis la Grande Dépression, au niveau de $ 700 milliards de dollars, dans cette économie de marché,  les Etats-Unis trainent aussi la lourde entrave économique d’un grand déclin de la confiance des investisseurs et des consommateurs.  Très certainement, les enjeux de ces élections sont larges.  L’Américain moyen se rend compte du fait que l’avenir de son pays semble être sombre, et que choisir entre le Sénateur John McCain et le Sénateur Barack Obama semble aussi être un choix pour l’échec ou la réussite d’un plan cohérent et efficace pour le Sauvetage National des Etats-Unis d’Amérique.

 Les Haïtiens aussi devraient être concernés.  

 Evidemment, les Haitiano-Américains et les citoyens Haïtiens résidant aux Etats-Unis de manière permanente, ont des intérêts naturels et similaires à ceux des Américains d’origine, dans les politiques domestiques et étrangères menées par leur gouvernement, et qui affectent ces personnes directement, que ce soit dans le sacrifice consenti dans la perte d’un être cher mort dans l’honneur sur un champ de bataille en Iraq, Afghanistan ou ailleurs, par exemple, ou dans la réduction de leur standard de vie lorsqu’ils continuent à faire face aux coûts croissants de la vie, avec des revenus réels décroissants dans une économie en récession.  Avec des revenus discrétionnaires réduits, ceux qui vivent aux Etats-Unis sont contraints à réduire également leurs transferts de fonds vers Haïti, transferts dont le montant total se chiffre annuellement à $ 1 milliard de dollars environ, depuis plusieurs années déjà.

Mais ce sont tous les Haïtiens qui devraient avoir un grand intérêt dans les affaires d’une superpuissance amie qui a une passion pour la liberté, une valeur fondamentale sur laquelle s’est érigée la nation indépendante d’Haïti.  En fait, on peut affirmer que la pauvreté endémique qui afflige Haïti, ainsi que la misère généralisée qui frappe ses citoyens, sont le résultat de l’incapacité de sa société, à travers toute l’histoire du pays, à construire les institutions nécessaires à la protection des libertés individuelles sans lesquelles aucune société ne peut être prospère, comme l’a démontré en 1776, une année remarquable pour l’Amérique, le philosophe des droits naturels, le Professeur Adam  Smith dans son livre « La Richesse des Nations ».

Les élections Américaines de 2008 offrent une excellente opportunité aux Haïtiens, de réfléchir sur les mérites d’un gouvernement démocratique représentatif en tant qu’institution de la liberté, sans laquelle, l’économie de marché, le moteur le plus puissant de la croissance économique et du développement individuel, ne pourrait  produire pour l’humanité ce qu’elle fait le mieux : apporter la prospérité économique à des individus libres vivant dans une société libre volontairement soumise à un régime de droit axé sur le respect des droits humains.  Plus qu’un certain intérêt, les Haïtiens devraient trouver, là, d’importants sujets de réflexion sinon de méditation. -----

 


 Une idée Générale

du Consortium Haïtien

Le Consortium Haïtien est une alliance à but non-lucratif, d’organisations de base, entièrement vouées à aider les communautés Haïtiennes à atteindre la suffisance économique.  Le Consortium Haïtien encourage les alliances stratégiques regroupant des mouvements de base,  programmes communautaires, associations de quartiers, et organisations religieuses, établis aux Etats-Unis d’Amériques et dans la Caraïbe, dans le but d’atteindre ses objectifs.

 

Le Consortium Haïtien est organisé et administré exclusivement pour des buts charitables d’aide communautaire, de développement humain et d’éducation, selon les prescrits de la Section 501 (C3) du code fiscal établi par le Internal Revenu Services des Etats-Unis d’Amérique.  Le Consortium Haïtien détient également un permis de fonctionner en Haïti et dans d'autres pays comme un consortium international en tant qu’institution à but non-lucratif.-----

Pour information, prière de  contacter::

The Haitian Consortium:

5927 Anno Avenue Orlando, Florida, 32809 (USA)
Phone: 1-407-309-6999

e-mail: campaign@haitianconsortium.com

web site : www.haitianconsortium.com

 

 


 


 


 

The 2008 U.S. Presidential Elections: Should Haitians Care?