http://www.readyshare.com/Users/enockgustave@msn-com/1%20Haitian%20Consortium%20New%20LOGO.jpg

LE CONSORTIUM HAITIEN®

 

CAMPAGNE POUR L’ANNULATION DE LA DETTE D’HAITI[1]

http://www.readyshare.com/Users/enockgustave@msn-com/Haiti%20embleme.jpg

English /Anglais

Site Menu: Home / Introduction

 

 Un message de: Enock N. Gustave, Président

 

A nos membres et amis,

Le 11 Juin 2008, vous avez été nombreux à signer la pétition

 Pressant le Secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Mr. Paulson,

 A agir immédiatement pour annuler la dette d’Haïti.

 

Avec le support de nombreuses organisations humanitaires, de citoyens concernés, et de philanthropes, le Jubilee USA Network a délivré votre pétition au Département du Trésor des Etats-Unis d’Amérique, demandant au Secrétaire Paulson son support en faveur de l’annulation immédiate de la dette d’Haïti. 

 

La pétition que vous avez signée, s’ajoute aux démarches entreprises à travers le pays tout entier par, les Membres du Congrès Américain, celles de nombreux leaders religieux et d’activistes militant pour le développement, en vue de commanditer une action urgente et relative à l’éradication de la dette d’Haïti, compte tenant de la crise alimentaire actuelle. 

 

Pourquoi demandons-nous l’Annulation de la Dette d’Haïti ?

 

LE CAS D’HAITI

 

Certains rapports affirment que des Haïtiens mangent de la terre cuite, alors que leur gouvernement est contraint de verser chaque semaine, pour les services d’une dette, près de $ 1 million de dollars Américains, à de riches banques supposément établies pour lutter contre la pauvreté.

 

Haïti est le pays le plus pauvre de l’Hémisphère Occidental.  80% de sa population vit dans la pauvreté, tel que définie par la Banque Mondiale (moins de $ 2.00 par jour en revenu moyen).  L’espérance moyenne de vie est de 52 ans.  La moitié de tous les adultes Haïtiens ne sait ni lire, ni écrire.

 

Malgré tout, Haïti porte le lourd fardeau d’une dette de $ 1.3 milliards de dollars américains. Elle s’est qualifiée tout récemment, dans le cadre des actions du " HIPC, Initiative en Faveur des Pays Pauvres Très Endettés "[2], établie en 1996, pour l’obtention d’un soulagement de cette dette qui prendra effet dans la mesure ou seront rempli toute une série de conditions, incluant notamment, l’implémentation de certaines politiques de réformes économiques.


Haïti paie environ $ 1 million de dollars U.S. par semaine, en satisfaction d’une dette envers un monde international très affluent. Un programme de financement de la Banque Mondiale a offert à Haïti un montant total de $ 10 millions de dollars U.S., cette valeur permettrait au pays de respecter le calendrier d’épongement de sa dette, durant seulement dix semaines.  Ceci est clairement insuffisant, pour faire face à une crise qui pourrait durer dix ans environ, selon l’Organisation des Nations Unies Pour l’Alimentation et l’Agriculture.

 

La misère que connait Haïti, représente un exemple clair des dommages susceptibles de frapper d’autres pays pauvres, lorsque leurs gouvernements négligent d’évaluer entièrement les conséquences prévisibles de leurs politiques d’ajustements structurels.  En 1995, le Fond Monétaire International (FMI) avait forcé Haïti à réduire ses tarifs sur le riz, la production a donc été réduite de 35 % à 3 %.  Selon OXFAM, ceci aurait conduit à une augmentation substantielle des importations de plus de 150 %, durant la période allant de 1994 à 2003, dont 95 % de ce chiffre en provenance des Etats-Unis.  En 2005, trois sur quatre plats de riz consommés en Haïti, étaient produits aux Etats-Unis. On constate donc qu’un pays qui jouissait d’une autosuffisance en riz, est maintenant dépendante des importations étrangères et que les zones traditionnelles de culture du riz en Haïti ont recensées aujourd’hui de très nombreux cas de malnutrition.

 

La Campagne pour l’Annulation de la Dette d’Haïti a été initiée en 1983 par le Consortium Haïtien, avec le support du Phelps Stoke Fund.  Durant la dernière décade, la Campagne a reçu l’endossement de plusieurs organisations, de philanthropes et de leaders civiques et politiques, à l’échelle mondiale.  A ce sujet, nous adressons nos salutations et notre gratitude au Jubilee USA  Network.

 

Nous adressons également des remerciements à tous les membres du Consortium Haïtien, et plus particulièrement aux personnalités suivantes, pour leur dévotion continuelle à notre cause :

 

·         Parnell Gérard Duverger, Directeur, Centre Louverture Pour la Liberté et le Développement 

·         Randall Robinson, Founder and President of TransAfrica

·         Rev. Jesse Jackson

·         Maxine Waters (D-Calif)

·         Rep. Alcee Hastings (D-Fla)

·         Dr. Paul E. Farmer, Fondateur, Partners in Health

·         Mary Ellen McNish, Secrétaire Générale,  American Friends Service Committee

·         Brian Concannon Jr., Directeur,  Institute for Justice and Democracy in Haiti

·         Emira Woods, Co-Drectrice, Foreign Policy in Focus, Institute for Policy Studies

·         Dr. Mark Schuller, Vassar College

·         Linda Bales, Director, General Board of Church and Society

 ____________

Le Consortium Haïtien est une alliance à but non-lucratif, d’organisations de base, entièrement vouées à aider les communautés Haïtiennes à atteindre la suffisance économique.  Le Consortium Haïtien encourage les alliances stratégiques regroupant des mouvements de base,  programmes communautaires, associations de quartiers, et organisations religieuses, établis aux Etats-Unis d’Amériques et dans la Caraïbe, dans le but d’atteindre ses objectifs.

 

Le Consortium Haïtien est organisé et administré exclusivement pour des buts charitables d’aide communautaire, de développement humain et d’éducation, selon les prescrits de la Section 501 (C3) du code fiscal établi par le Internal Revenu Services des Etats-Unis d’Amérique.  Le Consortium Haïtien détient également un permis de fonctionner en Haïti et représenté comme un consortium international en tant qu’institution à but non-lucratif.

 

Pour information, prière de  contacter::

The Haitian Consortium

5685 South Orange Blossom Trail

Orlando, Florida, 32839 (USA)

Phone: 206-312-7274   / 206-736-7808

e-mail: campaign@haitianconsortium.com

web site : www.haitianconsortium.com

_____________________

 

[1] Traduit de l’Anglais par le Centre Louverture pour la Liberté et le Développement, Fort Lauderdale, Florida, USA.

[1] Heavily Indebted Poor Country Initiative (HIPC),

Note: Internet explorer provides a better presentation of our web site.